Rapport des dégâts occasionnés par le cyclone Enawo sur Sainte-Marie.

Après le passage du cyclone Enawo, Monsieur le Maire est passé faire un état des lieux afin d’établir un bilan des dégâts.

Le cyclone est passé loin de Sainte-Marie ce qui a épargné notre île des graves destructions et pertes humaines qu’ont connues d’autres Commune sur Madagascar.  De plus, grâce à une bonne communication des informations sur l’arrivée du cyclone et la sensibilisation faite par l’équipe communale auprès des villageois, tous les habitants étaient bien préparés.

A la suite de la visite de Monsieur le Maire dans tous les fokontany, une liste des dégâts a été établie :

  • Poteaux électriques (JIRAMA) tombés : 17 unités
  • Maisons détruites : 64 unités (maisons en matériaux locaux)
  • Inondation : 150 logements
  • Cocotiers tombés : 43 unités
  • Fruits à pain tombés : 26 unités

Sainte-Marie ne déplore aucune perte de vie humaines ni de blessés ainsi qu’aucun bâtiment administratif endommagé.

Les cultures vivrières ont été lourdement affectées par les vents violents et les crues.

Publicités

Que faire en cas de cyclone ?

Le cyclone Enawo approche, précautions et recommandations à suivre.

Si un cyclone devait passer sur la zone ou vous vous trouvez, suivez les instructions suivantes :

AVANT le cyclone

  • Élagage des arbres les plus proches
  • Suppression des objets susceptibles d’être projetés
  • Se tenir informé en restant à l’écoute de la radio, de la télévision ou regarder un site internet, tant que cela est possible pour écouter les messages d’alerte.
  • Renforcer les structures (hauban, toitures…).
  • Occulter les ouvertures avec des panneaux de bois cloués.
  • Poser des bandes de papier collant sur les baies vitrées.
  • Démonter les grandes baies vitrées.
  • Stocker les outils nécessaires.
  • Enlever ce qui peut devenir un projectile.
  • Constituer des réserves de serpillières et de seaux.
  • Placer ses réserves dans des sacs étanches (aliments, vêtements, médicaments).
  • Rentrer les animaux.
  • Amarrer les canots le plus loin possible.
  • Rester à l’abri.
  • Avoir à portée de mains des piles de rechanges pour appareils de radio.
  • Placer à l’abri de l’humidité les papiers importants.

PENDANT le cyclone

  • Repérer les endroits les plus résistants du local et s’y tenir (pièce centrale, WC, placard, cage d’escalier…).
  • S’éloigner des baies vitrées.
  • Surveiller la résistance de l’abri.
  • Ouvrir sous le vent au cas où une ouverture céderait.
  • Surveiller le risque d’inondation.
  • Se méfier du calme de l’œil du cyclone (il y aura inversion et renforcement des vents après le passage de l’œil).
  • La nuit, redoubler de vigilance.
  • Attendre impérativement la fin de l’alerte pour sortir.

APRÈS le cyclone

  • Attention à la marée de tempête qui peut intervenir après le cyclone.
  • Évaluer les dangers : s’éloigner des points bas, ne pas toucher aux fils électriques ou téléphoniques à terre, faire attention aux objets prêts à tomber (tôles, planches, arbres…) vérifier l’état des aliments ;
  • Réparer et conforter la maison.
  • Prêter secours pour dégager les voies de communication.
  • Éviter les déplacements.
  • Conduire avec prudence.

(sourcre : République Dominicaine Live)